Creissan

Vœux du Maire 2017

mardi 03 janvier 2017


Permettez-moi tout d’abord, de remercier l’ensemble des employés municipaux et les Elus pour leur réactivité et leur efficacité et les personnes bénévoles qui œuvrent à la bibliothèque, à l’épicerie solidaire en partenariat avec les communes de Puisserguier et Cazouls les Béziers. Les Enseignantes de notre école primaire et tous les membres des associations de la commune pour tout l’excellent travail qui est fait.

Chaque année, je m’emploie à souligner fortement ce travail remarquable que font toutes ces personnes, bien souvent dans l’ombre, dans tous les secteurs d’activité y compris dans le monde associatif car la ville n’est pas une simple agglomération d’hommes et d’équipements, c’est un état d’esprit. Un état d’esprit qui n‘est pas une fin en soi mais qui se cultive jour après jour, année après année.

Ma première pensée, ira vers les victimes des horribles attentats que notre monde a vécus durant cette année 2016 qui s’est achevée comme elle avait malheureusement commencée.

Face à ces drames inqualifiables qui ont ému le monde entier, il est essentiel pour nous de nous souvenir des valeurs de la République que sont la liberté, l’Égalité, la Fraternité, la Laïcité, la Solidarité, et de les faire vivre.

Une nouvelle année commence et même si, cette fois encore, les vœux sont marqués par la tristesse et l’indignation, il est temps de cultiver cette vertu d’espérance que ces mots représentent symboliquement.

La Liberté :

La liberté est un acte fondateur de relation, tant sur un plan personnel que collectif. La liberté est la condition sine qua none qui donne vie à la relation interpersonnelle et intercommunautaire . Il ne s’agit pas qu’au nom de cette liberté et en toutes occasions nous vivions comme nous l’entendons et fassions ce qui nous passe par la tête. La liberté implique des responsabilités ; c’est un espace privilégié dans lequel le respect de l’autre a toute sa place.

Nous connaissons tous cette expression :
"La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres."
Cette expression est à la fois un précepte et un proverbe : elle apprend à restreindre ses libertés en communauté, mais elle est aussi utilisée pour mettre en garde contre tout abus de pouvoir.

Si on parle du respect de l’autre, la transition est toute trouvée pour parler de :

L’égalité :

L’égalité c’est le respect de l’autre, le respect à la dignité humaine. Nous ne devrions manifester aucune différence entre les sexes, les races, les couleurs de peau, les nationalités, les langues, les statuts sociaux, de notre prochain.

Et enfin,

La fraternité :

La fraternité est aux antipodes du mépris ou de l’indifférence par rapport à son semblable. Des trois bons mots de la République, c’est celui dont on parle le moins. C’est assurément celui avec lequel on s’identifie le moins. Et pour cause, c’est certainement celui qui appelle plus qu’une responsabilité. Il procède de la bienveillance, de la bonté, de l’amour simple et désintéressé. Dans notre société laïcisée, c’est la valeur à faire fructifier...

La fraternité est un état d’esprit qui se vit en toutes circonstances.

La laïcité à la française ne peut faire l’économie de ces données incontournables au risque de tomber dans le déni de sa propre histoire.

C’est superbe d’avoir ce triptyque républicain sur le fronton de nos mairies, encore faudrait-il passer aux travaux pratiques dans les écoles, dans les foyers, dans les discussions à l’Assemblée nationale, dans les relations internationales...

Ces valeurs républicaines doivent faire partie du quotidien de nos gouvernants et des administrés que nous sommes.

L’aspiration des peuples à vivre en harmonie avec eux-mêmes et avec leurs semblables est parfaitement louable. Il faut l’encourager. Tendre à une qualité de vie dans la paix est un bienfait. La prise en compte des différences est une richesse. Ce sont les nuances de couleurs qui font la beauté d’un tableau...

Si ces conditions sont réunies et seulement si, alors, je dis oui, pour ma part, pour défendre avec intelligence la liberté, l’égalité, la fraternité.

Notre pays s’apprête dans quelques mois à vivre des moments de démocratie importants. Nous aurons à élire notre prochain Président de la République et nos parlementaires. Si je dois faire un vœu, c’est que ces futurs élus du peuple, de la bouche desquels nous allons entendre, ces prochaines semaines, des programmes vertueux contenant des promesses de plus de justice sociale, de plein emploi et de sécurité, n’oublient pas que ces promesses ne doivent pas être de vains mots.

Qu’ils commencent par accrocher au mur de leur chambre ces mots écrits en grosses lettres :

LIBERTÉ, EGALITÉ, FRATERNITÉ.

Que tous ceux qui ont ou auront des responsabilités, en économie ou en politique, pensent aux plus pauvres, aux plus faibles, à ceux qui souffrent.

Que ces hommes et ces femmes ne se laissent pas enfermer après avoir été élus dans l’égoïsme et le confort. Quant à nous tous, n’oublions pas qu’il faut garder espoir. Les solutions que l’on espère voir venir de l’extérieur sont bien souvent en nous.

Que notre village soit comme une grande famille où chacun œuvre pour le bonheur de tous.

Avant de conclure, rêvons quelques instants. Cela peut faire du bien en ces temps troublés et incertains.

Imaginons une année où les projets de chacun d’entre nous se réaliseront et seront reconnus par tous comme une réussite, où chacun retrouvera l’espoir, où les semeurs de discorde et les procéduriers auront baissé pavillon, une année où les sourires illumineront les visages de tous. Ce rêve n’est pas une utopie, il peut devenir une réalité si nous y mettons chacun du nôtre, si nous sommes tous solidaires.

Pour conclure, avec la plus grande sincérité, je vous renouvelle mes vœux de santé, de bonheur, de liberté, d’égalité, de fraternité et de solidarité pour cette nouvelle année, non seulement pour vous mais aussi pour vos proches, familles et amis.


Photos


Voeux 2017 du Maire Creissan

Discours de Mr le Maire de Creissan et remise de la médaille de la ville à Leny Marin pour sa participation au concours jeunesse musicale de France (J. M. F) avec son groupe Sarcasm.

Retrouvez le groupe Sarcasm sur YouTube : www.youtube.com/channel/UCslmZs1hJbXhfSIZ5Agn7Vg